Le monde est structuré comme un film

Lors des investigations du laboratoire avec comme outil - entre autres - la caméra vidéo, et depuis l'invention de la mesure par blocage de focus, ou intercadre, le tournage arbalette, l'arpentage par champ-contre-champ ou slitscan, il est devenu clair que le laboratoire a décelé dans le monde des structures sous-jacentes qui émergent de ci, de là, parmi les images tournées.

Voici quelques méthodes et outils qui vont dans ce sens :
  • Champ contre champ
  • Slitscan
  • Caméra arbalète
  • caméra thermique
  • Caméra débroussailleuse
  • Super-zoom
  • Blocage de focus
  • Intracadre


  • Déjà en 2014, Ed&F avait touché du fond du sous-marin un réseau caché, karstique, principalement visible au travers d'un récit en images (le réseau caché du grand ouest).

    Nous avons le sentiment de vivre dans une géométrie continue, un temps linéaire dans lequel les instants se succèdent dans une causalité évidente. Se déplacer d'un endroit à l'autre demande de dépenser de l'énergie pour parcourir des distances en un temps incompressible...
    Manifestement, si on se fie aux travaux du laboratoire, la structure profonde du monde n'a rien à voir avec les apparences.
    La laboratoire découvre peu à peu qu'il est possible d'arpenter une île sans y mettre le pied, de ralentir le temps, de passer d'un espace à l'autre dans un plan de coupe.

    files/Ouest/Vertical_montage._Eisenstein._2nd_part_of_ex.400.jpg

    Effectivement, si le monde semble continu, il s'avère plutôt discontinu, fait de flashbacks, de faux-raccords, à l'image de notre propre mémoire, où les instants se structures par relations parfois erratiques entre des bribes sans logique apparente.

    L'hypothèse la plus vraissemblable actuellement est que le monde serait structuré comme un film.
    Ceci expliquerait le fort goût des humains pour les œuvres cinématographiques, mais aussi pour tout objet qui présente le monde tel qu'il est en utilisant les astuces de l'image animée (y compris d'ailleurs les Marseillais aux Caraïbes).
    Les seuls moments où l emonde s'offre à nou sdans sa véritable forme sont les projections en salles obscures ou les streamings youtube. Les cinéastes ne fabriquent pas d'œuvres de fiction, ils rendent visible par le montage les inter-relations entre des bouts de monde apparemment dissociés.

    Afin d'affiner son expertise, le labo s'est doté d'un guide-glossaire du cinéma qui permet de débusquer au sein de la réalité les pierres d'achoppement de cette structure le plus souvent cachée. Une fois ces poignées mises au jour, il nou ssera possible de vivre, de nous déplacer, de boire des coups ou naviguer en film, ce qui libèrera nos actions et permettra de reprendre le pouvoir sur l'adversité.

    (éléments du glossaire? glossaire en pdf? glossaire en ligne?)



    pages liées :
  • Cabane rotative
  • Altkirch
  • Les chansons disent la vérité
  • une mer d'hypothèses
  • Divers films de Fred
  • Marionnettes
  • Planches
  • une dérive discréte
  • contre-azimut
  • La Flèche
  • Le monde est structuré comme un film
  • Vers l'Ouest
  • Réalités de la Recherche(collective) en art
  • Retrouvailles
  • Table de Peutinger
  • Cameratapulte
  • Routes infinies
  • Marthe de Peutinger
  • Annonces Labo
  • Peutinger
  • Remontée du Saint-Laurent
  • Cabane
  • Ce Soir
  • Le Tableau
  • Pelée Ratée
  • Séparation
  • Retour du Bois
  • Feux de Camp
  • Dérive en Horloge
  • Jumelles
  • files/logo_labo_mairie_h25.png Edition