l'Ill

files/CRAC/20181031_143706_LILL01_400.jpg

Du 30 Octobre au 11 novembre 2018, Le laboratoire prend ses quartiers d'automne au sein du CRAC Alsace, à Altkirch, Sundgau, France, sur les bords de l'Ill.

files/CRAC/lance02_600.jpg

C'est au contact de cette nature sauvage et débordante que le laboratoire va développer de nouvelles techniques :

- la caméra-arbalète :
Bien qu’inspirée de la technologie des fusils sous-marin, l’arbalète, la caméra arbalète n’est pas une arme de chasse, elle fait partie des outils de prise de vue. En effet, à l’ensemble des méthodes d’exploration communes du laboratoire, s’ajoute l’écriture performative d’un long métrage. Le film, plus qu’un enregistrement du déplacement, tend à devenir la condition de
compréhension du monde.
L’image animée est aujourd’hui polluée de plans réalisés à l’aide de dispositifs guerriers bien plus hostiles que notre arbalète. L’arbalète est capable de projeter à plusieurs dizaines de charlines une caméra miniature qui est en mesure de concurrencer les drones les plus précis. De plus, ce dispositif marque une avancée notable dans l’efficacité des plans, la durée maximale des plans à l’arbalète n’excédant pas 7 secondes.
Fort de cette innovation, le laboratoire pourra compresser le temps de ses films et économiser autant d’espace de stockage.


- la Citrouille_portative

- l' Etalon-charline pliant
files/CRAC/etalon02_600.jpg

- le générateur de films

- la Caméra débroussailleuse

- la caméra thermique

. le Super-zoom

files/logo_labo_mairie_h25.png Edition


Nous étudions depuis plusieurs semaines déjà les vidéos en direct de la flèche tirée à la caméra-arbalète par Charline lors de notre première tentative de conquête du plateau N+1 de La Cherche à Cherbourg.
Cette arbalète doit être surpuissante car la flèche ne semble point pressée d’être soumise à la gravité et de cesser sa course. Jusqu'où ira-t-elle?

Au dessus de nous, l’étage reste anormalement penché par une déformation de l’espace-temps, sans doute dûe à la transformation de notre étalon.

La tension est à son comble au sein des ateliers, car la résidence de LEGOVIL débute et le plateau demeure inaccessible.

Suivez ici-même la réaction du Laboratoire des Hypothèses face à cet étonnant problème.

files/Cherche2019/romaric_ventouse_640.png


---

Fort des avancées technologiques spectaculaires développées par ses membres lors de sa séance de travail au Centre d’art d’Altkirch, le Laboratoire des Hypothèses s'est retrouvé autour de son capitaine au mois de mai 2019.

C’était pour nous l’occasion d’un retour aux sources contentinoises, puisque c’est à La Cherche que le Laboratoire décide de s’installer pour ces retrouvailles.
La Cherche, baignée par la Manche au creux du port de Cherbourg en Cotentin, La Cherche donc, en contact liquide avec la si proche et si inaccessible île Pelée, sera de nouveau notre base de recherche.

Seulement voilà, à peine arrivés, le plateau n'est pas aussi accueillant que prévu, il présente une inconfortable pente et une étendue énorme. La flèche d'exploration le parcourt encore.

files/Cherche2019/niveau_400.png


-----

En octobre dernier, le labo présentait ses activités à la Maison des Arts de L'Université Bordeaux Montaigne, dans le cadre du colloque "RÉALITÉS DE LA RECHERCHE (COLLECTIVE) EN ARTS".

Voici sortis les actes de ce colloque aux éditions PUB! Merci à l'Université et surtout à Pierre Baumann pour son efficacité et son inventivité!

files/Bordeaux/20190315_112411_400.jpg

En Novembre dernier, le laboratoire prend ses quartiers d'automne au sein du CRAC Alsace, à Altkirch, Sundgau, France, sur les bords de l'Ill.
files/CRAC/lance02_600.jpg
C'est au contact de cette nature sauvage et débordante que le laboratoire va développer de nouvelles techniques.

En avril dernier, OuOùOuh, à Ingrandes(49), le laboratoire a pris un peu de repos :

files/Ingrandes/cache_640.jpg


Bref Historique du Laboratoire

L'Équipage-->